L’importance de l’hydratation

L’importance de l’hydratation

L'Importance de l'Hydratation

L'eau est essentielle à notre survie. Mais ce n'est pas seulement une question de survie. S'hydrater correctement est vital pour notre bien-être général et notre vitalité. Découvrons ensemble pourquoi l'hydratation est si importante, comment la gérer au quotidien, et quelles erreurs éviter.

 

Pourquoi l'hydratation est essentielle ?

L'eau joue un rôle crucial dans le fonctionnement de notre corps. Elle aide à réguler notre température corporelle, transporte les nutriments essentiels aux cellules, et élimine les déchets de notre organisme. Sans une hydratation adéquate, notre corps ne peut pas fonctionner de manière optimale. En buvant suffisamment d'eau, tu peux booster ton énergie, améliorer ta concentration et soutenir tes efforts pour rester en bonne santé.

 

Les dangers de la déshydratation

Ne pas boire assez d'eau peut entraîner des symptômes tels que des maux de tête, une fatigue excessive, et des problèmes de digestion. À long terme, la déshydratation peut affecter gravement ta santé, en augmentant le risque de calculs rénaux et d'infections urinaires, par exemple.

 

Trop boire n'est pas une bonne idée non plus!

Boire trop d'eau peut aussi être dangereux. À long terme, cela peut entraîner une déminéralisation et une fatigue des reins, qui doivent travailler plus dur pour éliminer l'excès d'eau. De plus, cela peut mener à une intoxication par l'eau, où le déséquilibre des électrolytes dans le corps peut causer des problèmes de santé graves. Les signes de surhydratation incluent des maux de tête, des nausées, et dans les cas extrêmes, des convulsions. Il est essentiel de trouver un équilibre et de ne pas se forcer à boire au-delà de ses besoins.

 

Quand et comment boire

Il est également important de faire attention à quand tu bois. Boire de grandes quantités d'eau pendant les repas dilue les sucs digestifs et perturbe la digestion. Il vaut mieux boire de l'eau souvent et en petite quantité, et entre les repas. Essaie de répartir ta consommation tout au long de la journée.

 

L'alimentation est aussi une source d'hydratation importante.

N'oublie pas que ton assiette est également une manière de fournir de l'eau à ton corps. Les fruits et légumes frais, cuits ou crus, contiennent une grande quantité d'eau et contribuent significativement à ton hydratation quotidienne.

 

Conseils pratiques pour une bonne hydratation

Il n'y a pas de quantité universelle d'eau à boire chaque jour, car nous sommes tous différents. La meilleure façon de savoir si tu es suffisamment hydratée est de surveiller la couleur de tes urines (sauf la première du matin). Elles devraient être d'un jaune pâle.

Voici quelques astuces pour t'aider à rester hydratée :

  • Emporte une bouteille d'eau avec toi où que tu ailles.
  • Ajoute des tranches de citron ou des herbes aromatiques à ton eau pour varier les plaisirs.
  • Surveille la couleur de tes urines pour t'assurer que tu bois suffisamment d'eau.

 

Pour conclure!

L'hydratation est essentielle pour ta santé et ton bien-être. En trouvant le bon équilibre, en écoutant ton corps, et en intégrant des habitudes d'hydratation simples dans ta routine quotidienne, tu peux améliorer ta vitalité et profiter pleinement de la vie. N'oublie pas, chaque corps est unique, et il est important de trouver ce qui fonctionne le mieux pour toi. Hydrate-toi bien et prends soin de toi !

Les accompagnements de La Cascade

Séjours jeûne et randonnée à la Cascade

Les Séjours

Jeûne et Randonnée

Les week-end détoxication à la Cascade

Les Week-end Détox

Coaching vitalité à la Cascade

Les Coaching Vitalité

Le jeûne, un formidable outil pour gérer ton stress !

Le jeûne, un formidable outil pour gérer ton stress !

Le jeûne, un formidable outil pour gérer ton stress !

Le stress te sauve la vie !

Même si ça peut te surprendre, le stress est un mal nécessaire dans ta vie. C’est, en fait, la réponse de ton organisme qui te sauve la vie en cas de « danger ». C’est une réaction réflexe psychologique et physiologique qui permet à ton corps de répondre à une situation extérieure qui te semble difficile et nécessitant une adaptation.

Il existe trois types de réponse : la fuite, le combat, l’inhibition. Suivant le contexte, l’importance du danger et ton caractère, tu vas privilégier une des trois réponses, ou les enchaîner. Dans le monde animal, ça se voit facilement : la souris qui fait la morte devant le chat, l’antilope qui fuit devant le lion, le chat qui fait le gros dos face à un autre félin.

Pour obtenir la réponse appropriée le plus efficacement possible, le corps mobilise ses ressources là où c’est le plus utile : les battements de cœur s’accélèrent, la tension artérielle augmente, le sang délaisse les organes digestifs pour se concentrer sur les membres, l’adrénaline augmente, etc… Jacques Brel expliquait qu’avant d’entrer en scène, il avait tellement le trac qu’il vomissait régulièrement. L’explication est simple : le stress ressenti était tel que la priorité de son organisme n’était pas la digestion !

Mais il ne doit pas s’installer durablement…

Si le stress est aussi essentiel à notre survie, pourquoi à long terme nous pose-t-il problème? C’est parce que cette réaction n’est pas faite pour durer longtemps.
Toutes les manifestations physiologiques évoquées plus haut ne posent aucun problème sur quelques heures, mais rendent malade si elles se prolongent plusieurs semaines…
Les conséquences physiques d’un excès de stress sont nombreuses : tensions musculaires, problèmes digestifs, dérèglement du sommeil mais aussi de l’appétit, agitation, irritation, anxiété, problèmes de concentration, baisse de l’estime de soi allant jusqu’à la dépression, le burn-out, addiction au tabac, à l’alcool, au sucre, désocialisation, etc…

Pourquoi ne réussis-tu pas à « revenir à l’état calme » une fois la source de stress éloignée ?

L’intensité de la réaction est liée à l’intensité PERCUE du « danger ». Une perception faussée du danger provoque une réaction de stress trop intense. Il n’y a plus de moment de détente après le danger, et/ou nous surestimons le « danger ». Certains deviennent aussi « addicts » au stress, c’est le cas des amateurs de sports extrêmes : la production d’adrénaline liée au stress les rend « accros ».

Le jeûne comme outil pour gérer ton stress

Plus simplement, le stress est un « trop plein ».
Nous mangeons trop… mais pas seulement ! Nous pensons trop, nous stressons trop, nous courons trop… Dans tous les cas, il s’agit de trop plein ! Le jeûne agit alors sur au moins trois plans pour t’aider à mieux gérer ton stress, à prévenir les burn-out, à éviter la dépression.

Tout d’abord, le jeûne est une parenthèse, un vide nécessaire. Bien mené, un jeûne permet non seulement de mettre les organes digestifs au repos, mais aussi ta tête. (Re)prendre le temps. Se confronter en douceur au vide, au temps libre. Je te parle ici d’un jeûne mené dans un centre comme La Cascade, ou au moins en vacances, et de préférence loin de chez toi. Dans ce cas, alors, tu peux prendre conscience du stress qui a envahi ta vie.

La prise de conscience est la première étape pour résoudre les problèmes liés au stress, mieux le gérer et prévenir les burn-out.
Évidemment, cela ne suffit pas, et il est important de profiter de ce temps pour mettre en place les outils nécessaires, après le jeûne. Le ralentissement général du métabolisme pendant le jeûne rend beaucoup plus facile les temps de méditation. Pour utiliser au mieux la période de jeûne, un temps de méditation quotidien est proposé à La Cascade.

Les périodes de jeûne sont de très bons moments pour prendre de nouvelles habitudes ! Et n’oublions pas les bienfaits, nombreux et connus, de la randonnée sur notre humeur ! Lors d’un séjour à La Cascade, le temps de randonnée participe à l’amélioration de l’humeur des jeûneurs !

Sur le plan physique ensuite, nous avons vu que les symptômes d’un stress prolongé affectent largement les organes digestifs. L’appétit est déréglé, l’estomac et l’intestin souffrent. L’état de notre intestin influe notablement notre humeur et donc sur notre capacité à gérer le stress et à éviter les états dépressifs et le burn-out ! Les bienfaits du jeûne sur les organes digestifs sont nombreux.

Enfin, sur le plan psychique, le jeûne a d’énormes bienfaits. Dans les années 50, le psychiatre Youri Nicolaev, alors responsable d’un hôpital psychiatrique en Russie, expérimente par hasard le jeûne sur un schizophrène. Il constate des progrès importants, et pendant des années, il soigne de cette façon les malades de son hôpital. Si des malades nécessitant une hospitalisation voient leurs symptômes s’améliorer lors d’un jeûne, je te laisse imaginer les résultats sur un stress « courant ».

En fait, ton cerveau se trouve très bien en période de jeûne. Il apprécie particulièrement les corps cétoniques, qui lui servent de substitut au sucre et qui lui sont fournis par le foie pendant les périodes de jeûne.
Et ce n’est pas tout. Pendant le jeûne, les études scientifiques ont montré l’augmentation de la production de certaines hormones, dont la sérotonine dite « hormone du bonheur » !!! Cela explique le bien-être ressenti pendant le jeûne, et après lors de la reprise.

Toutefois, le jeûne n’est pas conseillé lorsque la maladie est là. Mais c’est un outil très intéressant en prévention de burn-out, ou de dépression, quand tu sens que la pression monte, ou après, lorsque tu te remets d’un épisode difficile !

Les accompagnements de La Cascade

Séjours jeûne et randonnée à la Cascade

Les Séjours

Jeûne et Randonnée

Les week-end détoxication à la Cascade

Les Week-end Détox

Coaching vitalité à la Cascade

Les Coaching Vitalité

Ta routine anti-inflammatoire

Ta routine anti-inflammatoire

Comment adopter une routine anti-inflammatoire ?

Comprendre l'inflammation

Lorsque ton corps détecte une blessure, une infection ou toute autre forme d'agression, il met en place un mécanisme de défense puissant et vital appelé inflammation. Imagine que l'inflammation soit un peu comme des pompiers qui interviennent lorsqu'un incendie éclate : elle est là pour éteindre le feu et protéger les structures environnantes.

Dans ton corps, l'inflammation se manifeste par une série de réactions chimiques complexes qui visent à éliminer l'agent agresseur, à réparer les tissus endommagés et à restaurer l'équilibre dans la région touchée. C'est une réponse naturelle et nécessaire de ton corps pour maintenir ta santé et ta survie.

Il existe deux types d'inflammation : l'inflammation aiguë et l'inflammation chronique. L'inflammation aiguë, c'est comme quand tu te coupes ou attrapes un rhume. Ça donne rougeur, chaleur, fièvre, gonflement et douleur, mais ça passe vite une fois que l'agression est partie.
Par contre, l'inflammation chronique, c'est différent. C'est un état prolongé et persistant d'inflammation, souvent silencieux et insidieux.

Et alors ?

Les conséquences d'une inflammation chronique sont graves pour ta santé. Elle est désormais reconnue comme un gros risque dans le développement de nombreuses maladies graves, comme les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2, les maladies auto-immunes telles que l'arthrite rhumatoïde et même certains types de cancer. L'inflammation chronique peut aussi affecter ta santé mentale, augmentant le risque de dépression, d'anxiété et de troubles cognitifs.

Comment faire pour réduire l'inflammation ?

Pour calmer l'inflammation chronique, ton assiette joue un rôle clé. Privilégie les fruits et légumes frais, riches en antioxydants et en nutriments anti-inflammatoires comme les vitamines C et E, les flavonoïdes et les polyphénols. Les baies, les agrumes, les légumes-feuilles, les légumineuses, les noix et les graines sont spécialement recommandés.
Et évite les aliments pro-inflammatoires comme le sucre, les aliments transformés, les gras saturés et les viandes transformées. C'est tout ce qui peut amplifier l'inflammation dans ton corps.
Puis bouge ! L'exercice régulier stimule la production d’anti-inflammatoires et libère des endorphines, ces hormones du bien-être qui ont aussi des effets anti-inflammatoires. Vise au moins 150 minutes d'activité physique modérée par semaine, ça peut être de la marche rapide, de la course, de la natation ou autre chose que tu apprécies.
Le sommeil, c'est aussi crucial. Une nuit de mauvaise qualité peut augmenter le cortisol, l'hormone du stress, favorisant ainsi l'inflammation chronique.
Et prends garde au stress chronique. Ça déclenche une réaction inflammatoire dans ton corps.

Voilà, tu sais maintenant que l'inflammation peut être un vrai souci pour ta santé quand elle devient chronique. Mais ce n’est pas une fatalité !

Les accompagnements de La Cascade

Séjours jeûne et randonnée à la Cascade

Les Séjours

Jeûne et Randonnée

Les week-end détoxication à la Cascade

Les Week-end Détox

Coaching vitalité à la Cascade

Les Coaching Vitalité

Pourquoi jeûner dans une structure comme La Cascade ?

Pourquoi jeûner dans une structure comme La Cascade ?

Pourquoi jeûner dans une structure comme La Cascade ?

Pourquoi jeûner dans une structure comme La Cascade ?

Le jeûne, c’est assez simple : il suffit de cesser de manger, de bien s’hydrater. Alors pourquoi ne pas le faire seul, chez toi ? Pourquoi venir une semaine à La Cascade ? Cette question, beaucoup me la posent sur les salons, ou lors des conférences. Je vais essayer de te donner mes raisons dans cet article.

 

J’ai appris à jeûner dans un centre FFJR (Fédération Francophone de Jeûne et Randonnée). J’ai renouvelé l’expérience l’année suivante. Et puis, j’ai longtemps jeûné chez moi.

 

Ma vie professionnelle intense ne me laissait pas beaucoup de temps. Et surtout, j’avais du mal à programmer mes vacances longtemps avant. À l’époque, il n’y avait pas beaucoup de centres de « jeûne et randonnée », et les séjours étaient complètes très vite, trop vite pour moi ! J’ai jeûné en vacances mais j’ai jeûné aussi en travaillant, pendant une semaine, 9 jours, 14 jours…

 

Et puis, je me suis formée pour encadrer des stages de Jeûne et Randonnée, pour être agrée à la FFJR. Il me manquait un jeûne de deux semaines. Je suis donc retournée jeûner dans un centre, après des années à jeûner seule. J’ai alors réalisé que ça n’avait rien à voir ! Et voici pourquoi !

 

Le jeûne, comme toute pratique, s’apprend !

Le jeûne, c’est simple, mais ça s’apprend. Comme toute pratique, il y a des choses à savoir. Comme quand tu souhaites t’initier à la méditation, au Yoga, au Qi Gong, etc…, le mieux est de commencer avec un encadrant qualifié qui saura te guider, corriger tes erreurs, t’apprendre à décrypter les réactions de ton corps, mais aussi accueillir les émotions qui peuvent surgir lors d’un premier jeûne.

 

Les réactions du corps lors des premiers jours de jeûne peuvent être impressionnantes, mais elles sont le plus souvent sans gravité, et faciles à faire passer. La formation et l’expérience de l’encadrant sont alors essentielles.

 

Le corps se détoxe, et la tête se met au repos.

En jeûne, il n’y a pas que le corps qui se met au repos. La tête aussi fait une pause salvatrice. Et c’est tellement plus simple quand tu es pris en charge !

 

Je te partage le moment où j’ai réalisé cela avec cette anecdote personnelle. Lors de mon stage de deux semaines en centre, un matin, je m’apprête à monter dans le véhicule qui nous emmène au départ de la randonnée. L’organisateur m’arrête et me demande si je pars marcher « comme ça », en désignant mes pieds. J’étais en tongs !!! Je suis vite allée enfiler mes chaussures de randonnée, en réalisant que ma tête avait complètement « décroché » (au bon sens du terme).

Je t’assure que quand je jeûnais en travaillant, je ne partais pas au bureau en pyjama !!! 

Être pris en charge, c’est pouvoir laisser l’organisateur s’occuper de toi, des activités, du planning, de l’horaire, etc…, et pouvoir mettre ton esprit en « off ». Trouver un véritable repos de l’esprit et laisser le jeûne faire son œuvre, y compris dans ce domaine.

 

Il est plus simple de conserver des liens sociaux quand on partage son jeûne avec d’autres personnes.

Notre vie sociale est souvent organisée autour de moments où l’on partage un repas, ou un verre ! Quand tu jeûnes chez toi, il faut renoncer à ces moments. Ce n’est pas toujours simple…

 

À La Cascade, tu vis ton jeûne au sein d’un groupe. Il y a, comme dans la vie courante, des rituels, autour du jus, du bouillon, … Il y a aussi une randonnée adaptée.

 

Ce n’est pas toujours facile, quand tu jeûnes chez toi, de te motiver à te faire un jus frais le matin, à partir marcher, à prendre du temps pour méditer ou faire un réveil corporel, un peu de yoga, … Et on sait à quel point il est important d’avoir une activité physique lors d’un stage. C’est même un des principes du jeûne de type Büchinger proposé à La Cascade.

 

À La Cascade, tout cela t’est proposé, et surtout, tu n’as rien d’autre à faire. Pas de repas à préparer pour la famille, pas de placard à ranger, ou de lessive à étendre ! Et tu rencontres d’autres jeûneurs. Qui sait, tu n’es pas à l’abri de faire de belles rencontres !

 

Ce peut être de vraies vacances : l’occasion de découvrir une région et des activités nouvelles.

Le jeûne n’est pas une période de souffrance. C’est même une période où l’on se sent léger, ouvert, détendu. Pourquoi ne pas en profiter pour passer de belles vacances ? Partir à La Cascade, c’est découvrir une belle région méconnue. 

 

Bref, jeûner à La Cascade et jeûner chez toi, ça n’a rien à voir, crois-moi !

Les accompagnements de La Cascade

Séjours jeûne et randonnée à la Cascade

Les Séjours

Jeûne et Randonnée

Les week-end détoxication à la Cascade

Les Week-end Détox

Coaching vitalité à la Cascade

Les Coaching Vitalité

A quelle saison jeûner ?

A quelle saison jeûner ?

Quelle est la meilleure saison pour jeûner ?

Je te parle ici du jeûne long, de plus de 3 jours, qui se pratique ponctuellement, en général une ou deux fois par an. Le jeûne court, qu’il s’agisse du jeûne intermittent ou du jeûne d’une journée, se pratique évidemment tout au long de l’année, à toutes les saisons !

Existe-t-il une saison optimale pour jeûner ?
Les saisons influent sur ton métabolisme, ton énergie et tes besoins nutritionnels. Ainsi, il est légitime de se demander si certaines saisons sont plus propices que d'autres pour jeûner. Découvrir les avantages et les considérations liés à chaque saison t'aidera à choisir le moment idéal pour jeûner et à maximiser les bienfaits pour ton corps et ton esprit.

Saisons et cycles naturels

Nous sommes en symbiose avec notre environnement, et notre physiologie est étroitement liée aux cycles naturels qui rythment la planète. Les saisons exercent une influence significative sur ton métabolisme et ton énergie. Pour tirer pleinement parti des bienfaits du jeûne, il est essentiel de comprendre et d'harmoniser cette pratique avec les cycles saisonniers. En alignant le jeûne avec les rythmes naturels de ton corps, il est possible de maximiser les bienfaits pour la santé et ton bien-être global.

Le printemps : la saison du renouveau et de la vitalité

Le printemps, avec l’éveil de la nature, offre une période intéressante pour revitaliser ton corps après les rigueurs de l'hiver. C’est la saison « historique » du jeûne, celle où les denrées pouvaient manquer, avant que nous n’ayons toute l’année des réserves dans nos placards, nos réfrigérateurs et nos magasins.

Le jeûne printanier permet de débarrasser ton organisme des toxines accumulées et des excès de la saison précédente. De plus, en stimulant ton métabolisme, le jeûne printanier peut t'aider à retrouver une énergie vitale et à revitaliser ton organisme pour les mois à venir.

Pendant le jeûne printanier, tu profites des températures douces et de la nature qui renaît pour pratiquer des activités de plein air. La marche, la randonnée, le yoga en plein air ou simplement le fait de s'asseoir dans un parc peuvent t'aider à renforcer ta connexion avec la nature et à favoriser ton bien-être physique et mental.

Le printemps est souvent redouté par ceux qui souffrent d'allergies saisonnières, et le jeûne printanier peut être un allié précieux pour atténuer les symptômes. En effet, le jeûne a démontré des effets anti-inflammatoires puissants sur ton corps. Cette action anti-inflammatoire peut atténuer les réactions allergiques, telles que les éternuements, les démangeaisons et l'écoulement nasal, offrant ainsi un soulagement naturel aux personnes sensibles aux allergènes printaniers.

L’été : la saison de la légèreté et de la vitalité

L'été offre un cadre idéal pour le jeûne, car les journées plus longues et les températures plus chaudes créent une sensation de légèreté et de vitalité propice à cette pratique.
Pour beaucoup d’entre nous, c’est aussi une période où il est plus facile de prendre des congés, de s’absenter de sa vie professionnelle et personnelle.

 

Cependant, le jeûne estival présente également des défis, notamment en raison de la chaleur. Il est important de rester hydraté et d'écouter ton corps attentivement pour éviter la déshydratation et les déséquilibres électrolytiques pendant le jeûne estival.

Il est essentiel de choisir des activités légères et rafraîchissantes qui soutiennent la détoxification et la régénération de ton organisme. La natation, le yoga doux, la marche matinale et les promenades en nature sont d'excellentes options pour rester actif tout en préservant ton énergie. Les activités en plein air offrent l'avantage supplémentaire de profiter de la lumière du soleil, qui est essentielle pour la synthèse de la vitamine D et le bien-être mental.

Pour un jeûne estival, il est important de bien choisir ton lieu de jeûne en évitant les régions où les températures peuvent être extrêmes. La Cascade est un lieu idéal, en moyenne montagne. Même en période caniculaire, les nuits restent fraîches et confortables.

Assure-toi de rester bien hydraté en buvant suffisamment d'eau tout au long de la journée. Écoute ton corps et ne force pas l'activité physique intense, surtout par temps très chaud.

L’automne : la saison du nettoyage et de la transition

L'automne est une période de transition où la nature se prépare à l'arrivée de l'hiver, et c'est aussi une période idéale pour le nettoyage et la détoxification de ton organisme. En offrant une pause au système digestif, le jeûne permet à ton organisme de se concentrer sur l'élimination des déchets et la régénération des cellules, renforçant ainsi le système immunitaire avant les frimas de l’hiver.

Pendant l'automne, les températures commencent à baisser et les journées raccourcissent, ce qui peut influencer ton métabolisme et ton énergie. Il est important d'adapter ton jeûne à ces changements en prenant en compte les besoins de ton corps.

L'automne est également une période de réflexion et d'introspection, où tu peux te reconnecter avec toi-même et avec la nature qui se prépare à l'hiver. Pendant le jeûne automnal, il est bénéfique d'incorporer des pratiques de détente et de réflexion pour nourrir ton esprit et ton âme. La méditation, le journaling, les promenades en nature sont autant de moyens de cultiver un sentiment de calme intérieur et de favoriser le bien-être pendant le jeûne automnal. En prenant le temps de te recentrer et de te ressourcer, il est possible de vivre pleinement les bienfaits du jeûne et de préparer ton corps et ton esprit à la saison à venir.

L’hiver : la saison du repos et de la régénération

L'hiver semble la période la moins indiquée au jeûne au premier abord. Mais cette saison a des avantages, en offrant une atmosphère de calme et de repos, idéale pour la régénération de ton organisme. De plus, le jeûne hivernal permet de soutenir ton système immunitaire, souvent sollicité pendant cette saison en raison des températures froides et des risques accrus d'infections virales. Le jeûne permet à ton corps de concentrer ses ressources sur la lutte contre les agents pathogènes, renforçant ainsi ta capacité à combattre les maladies et à rester en bonne santé pendant l'hiver.

Il n’est donc pas impossible de jeûner l’hiver, même si ce n’est pas la saison que nous conseillerons pour un premier jeûne long.

Pendant le jeûne hivernal, il est important de privilégier des activités qui favorisent le repos, la détente et le bien-être mental. Les pratiques de méditation, de lecture et de relaxation peuvent aider à apaiser l'esprit et à réduire le stress, favorisant ainsi un état de calme intérieur.

Comme pour l’été, les caractéristiques de la saison hivernales doivent t’inciter à choisir un lieu de jeûne propice. Tu peux privilégier les régions dont les hivers sont doux, loin des températures extrêmes. Écoute ton intuition et prends les mesures nécessaires pour assurer ton confort et ton bien-être pendant le jeûne hivernal.

Écoute-toi et trouve ton rythme !

Toutes les saisons ont leur propre potentiel pour le jeûne, offrant des avantages uniques pour la santé et le bien-être. Du renouveau printanier à la vitalité estivale, en passant par la détoxification automnale et le repos hivernal, chaque saison présente des opportunités précieuses de nettoyage, de régénération et de connexion avec notre nature intérieure et extérieure.

Il n'y a pas de saison "parfaite" pour jeûner - seulement celle qui résonne le plus avec ton propre rythme biologique et ton état de santé actuel.

En outre, la régularité de la pratique du jeûne long est importante pour en tirer tous les bienfaits. En s'engageant à jeûner une à deux fois par an, de manière consciente et guidée, il est possible de maintenir un état de santé optimal, d'encourager la régénération cellulaire et de prévenir diverses maladies liées au mode de vie moderne.

Que ce soit au printemps, en été, en automne ou en hiver, le jeûne offre une opportunité précieuse de renouvellement physique, mental et spirituel. En embrassant les cycles naturels de la vie et en écoutant notre sagesse intérieure, nous pouvons cultiver une relation plus profonde avec notre corps et notre environnement, et ainsi vivre une vie de vitalité, de joie et d'équilibre.

Les accompagnements de La Cascade

Séjours jeûne et randonnée à la Cascade

Les Séjours

Jeûne et Randonnée

Les week-end détoxication à la Cascade

Les Week-end Détox

Coaching vitalité à la Cascade

Les Coaching Vitalité